Quelques équipements BDSM pour pimenter une partie de jambe en l’air

La vie de couple peut très vite devenir monotone et les partenaires peuvent commencer par se lasser progressivement les uns des autres. Insuffler un nouveau souffle dans la relation devient donc le but ultime de ces partenaires. C’est ainsi que les accessoires BDSM font leur entrée afin de raviver la flamme du couple à travers les parties de jambes en l’air. Quels sont les équipements BDSM idéals pour rendre épiques vos relations sexuelles.

Les colliers BDSM

Dans l’univers du BDSM, porter un collier est un symbole fort d’appartenance et très visible. Il signifie que l’intéressé qui le porte est dominé par son partenaire. Avec cet accessoire, vous pouvez vous adonner à des jeux de rôle avec vos partenaires. Cela permet de donner du piquant et une touche de modernité à vos moments de plaisirs sexuels.

Ce type de collier est souvent fabriqué en cuir, mais il en existe qui sont également fait à base de métal. Le latex, le caoutchouc et le PVC sont d’autres matériaux qui entrent dans la conception des colliers BDSM. Vous pouvez visiter ce site pour découvrir toutes les formes de collier BDSM qui existe afin d’adopter ce qui conviendra pour votre partenaire.

Concernant la taille de ces colliers, plusieurs critères sont à prendre en compte avant de choisir. La hauteur peut varier entre un à dix centimètres et leur taille moyenne est d’environ 4 cm. C’est un accessoire qui est le plus souvent droit, mais qui arbore par moment plusieurs formes fantaisistes.

Les cordes de bondages

Les cordes de shibari généralement utilisées pour pimenter les relations sexuelles sont en jute de 6 mm de diamètre. Néanmoins, pratiquer cette activité avec des cordes en chanvre de 8 mm était courant en France il y a encore quelques années. Évitez de descendre en dessous de 4 mm, car cela est dangereux. Lorsque la solidité et la résistance des cordes de shibari sont réduites, le bondage risque d’être difficile à dénouer.

La longueur des cordes de shibari en Europe est de 8 m ; contre 7 m au japon, les Asiatiques étant réputées plus « fines » physiquement. Mais certains Maîtres comme Kinoko Hajime n’hésitent pas à utiliser des cordes de bondage de différentes longueurs. Cette pratique permet de mettre votre partenaire en situation qui frise l’inconfort dans le but de lui accorder plus de plaisir.

Le choix de la matière est lui aussi très important quand vous voulez choisir vos cordes de bondages. Cela permet d’éviter les blessures. Une matière telle que le nylon est à éviter, car elle brûle la peau. Le lin peut servir pour le kinbaku, mais est très cher et pratiquement introuvable.

Lors d’une séance de bondage, il est primordial de bien vérifier les cordes qui vont être utilisées. Une corde de bondage qui se casse peut arriver, et ceci même aux plus grands. Lorsque vous trouvez un défaut à la corde, n’hésitez pas à la mettre de côté. Cela peut vous épargner des cas d’accidents qui pourraient survenir par négligence du matériel.

Voilà des équipements BDSM pour pimenter une partie de jambe en l’air avec votre partenaire. Vous avez désormais des astuces pour faire un bon choix